C’est l’heure du grand. La LNH a annoncé les finalistes du trophée Hart, remis annuellement au « joueur jugé le plus précieux pour son équipe ». Vainqueur de l’année dernière, Léon Draisitl, a également remporté le Ted Lindsay et le Art Ross dans un trio impressionnant.

Cette année les finalistes sont
Connor McDavid des Oilers d’Edmonton, Auston Matthews des Maple Leafs de Toronto et Nathan MacKinnon de l’Avalanche du Colorado.

McDavid pourrait compléter le même tiercé que son coéquipier a fait il y a un an après avoir organisé l’une des saisons régulières les plus impressionnantes de l’histoire récente. Le capitaine des Oilers a marqué 105 points en 56 matchs, un taux de pointage qui le met en rare compagnie. Depuis 1980-81, il y a 40 ans, seulement Wayne Gretzky, Mario lemieux, Steve Yzerman, Bernie Nicholls et Adam Oates ont terminé avec un taux de points/parties plus élevé sur une saison complète. Chacun des trois derniers noms de cette liste ne l’a fait qu’une seule fois, et chacun était à peine devant le meilleur joueur offensif du match d’aujourd’hui. Il ne faisait absolument aucun doute que McDavid serait finaliste pour la troisième fois de sa carrière. Il avait déjà remporté le Hart en 2016-17, sa deuxième année.

Matthews est un finaliste pour la première fois après avoir remporté le trophée Rocket Richard en tant que meilleur buteur de la ligue. Étonnamment, il avait une avance de huit buts sur McDavid, deuxième, malgré quatre matchs de moins. Matthews a été une merveille de pointage cette saison, totalisant 41 en 52 matchs pour les Maple Leafs, continuant à développer son solide jeu défensif. Il était en fait à égalité au cinquième rang des points, mais toujours 39 derrière les 105 de McDavid.

MacKinnon, le plus âgé des trois à 25 ans, est finaliste Hart pour la troisième fois de sa carrière. Toujours demoiselle d’honneur, la star d’Avalanche a terminé deuxième lors de ses deux premières courses au prix. Malheureusement, pour MacKinnon et les amateurs de hockey, il n’a disputé que 48 matchs cette saison, donc son total de 65 points l’a placé au huitième rang de la ligue. Par match, même s’il ne traînait que McDavid, Draisaitl et l’attaquant des Rangers de New York Artemi Panarin. Même si MacKinnon redevient finaliste, il serait difficile de trouver quelqu’un qui n’est pas d’accord avec son classement parmi les meilleurs joueurs du monde entier.